SwITCh - Simulating the transition of transport Infrastructures Toward smart and sustainable Cities

SwITCh - Simuler la transition des infrastructures de transport jusqu’à la ville durable et intelligente

La modélisation participative comme outil pour aider les aménageurs et les décideurs à adapter les infrastructures de transport urbain aux besoins futurs et accélérer la transition vers une ville plus durable.

Projet financé par l'Agence National de la Recherche (ANR) sur l'Appel à projet Générique 2019 - Sociétés urbaines, territoires, constructions et mobilité

Durée de financement : 2020-2023

Montant de l'aide accordée par l'ANR : 492 k€

Résumé du projet :

Les infrastructures de transport participent à la définition de ce que sera la ville de demain (intelligente, durable et résiliente). Elles doivent compter avec l’émergence des nouvelles technologies (voitures autonomes et électriques, internet des objets, etc.), la diversification des modalités de transport (trottinettes, etc.) et l’évolution des pratiques (augmentation de la multi-modalité, voitures partagées, etc.). Une bonne prise en compte de ces aspects peut favoriser et accélérer la transition vers la ville du futur, avec un impact social, environnemental et économique positif, afin de faire face aux évolutions prévisibles du contexte (changement climatique, nouvelles contraintes en termes de pollution, sécurité, environnement, coût global, etc.).

Le projet SwITCh vise à aider à l’aménagement urbain en simulant l’introduction progressive d’innovations relatives aux infrastructures (technologie, usage, comportement, etc.). Cela nécessite de concevoir un modèle capable d’évaluer les impacts de ces innovations sur des indicateurs clefs de mobilité, de qualité de service, de sécurité, de coûts économiques et de pollution. SwITCh veut intégrer une grande variété de modalités de transport et d’infrastructures associées. Dans cette optique, le modèle  inclura les infrastructures et les modalités actuelles et futures, et tenir compte du processus de transition entre les situations actuelles et futures. Il sera conçu pour prendre place au sein d'une démarche participative rassemblant les élus, les services techniques, et les citoyens, afin de co-construire un projet commun pour la ville.

Edito

Imaginons la mobilité urbain de demain

Les infrastructures de transport participent à la définition de ce que sera la ville de demain (intelligente, durable et résiliente). Elles doivent compter avec l’émergence des nouvelles technologies (voitures autonomes et électriques, internet des objets, etc.), la diversification des modalités de transport (trottinettes, etc.) et l’évolution des pratiques (augmentation de la multi-modalité, voitures partagées, etc.). Une bonne prise en compte de ces aspects peut favoriser et accélérer la transition vers la ville du futur, avec un impact social, environnemental et économique positif, afin de faire face aux évolutions prévisibles du contexte (changement climatique, nouvelles contraintes en termes de pollution, sécurité, environnement, coût global, etc.).
Le projet SwITCh vise à aider à l’aménagement urbain en simulant l’introduction progressive d’innovations relatives aux infrastructures (technologie, usage, comportement, etc.). Cela nécessite de concevoir un modèle capable d’évaluer les impacts de ces innovations sur des indicateurs clefs de mobilité, de qualité de service, de sécurité, de coûts économiques et de pollution. SwITCh veut intégrer une grande variété de modalités de transport et d’infrastructures associées. Dans cette optique, le modèle devra inclure les infrastructures et les modalités actuelles et futures, et tenir compte du processus de transition entre les situations actuelles et futures. Il sera conçu pour prendre place au sein d'une démarche participative rassemblant les élus, les services techniques, et les citoyens, afin de co-construire un projet commun pour la ville.

Liste des actualités

Toutes les actualités
Article

17 août 2023

Rédaction : Rédacteur

Lancement de SwITCh

Le projet ANR-SwITCh a démarré le 1er janvier 2020.

Texte à compléter.